classique-radio

classique-radio

Vous connaissez sans le savoir


10 Chefs-d'oeuvre que vous connaissez sans le savoir

ytkijuylil

 

Vous trouvez peut-être que la musique classique est un domaine obscur… Pourtant, sans vous en rendre compte, elle est totalement ancrée dans notre culture et donc dans notre quotidien. Le cinéma, la télévision, les jeux vidéo et la musique actuelle utilisent et s’inspirent sans cesse des morceaux classiques dans les bandes son ou dans les compositions. Aussi, sans même y faire attention, vous connaissez beaucoup de morceaux classiques, mais sans savoir leur nom ! Vous ne me croyez pas ? Découvrez la sélection que je vous ai concoctée ! 

 

Johann Sebastian Bach : Toccata et fugue en ré mineur, BWV 565

 

Ce morceau est sûrement le plus connu de la musique d’orgue et une des œuvres les plus célèbres de Bach. Composée entre 1703 et 1707, cette pièce s’articule en trois parties : une toccata (la partie la plus célèbre), la fugue et la conclusion. Ce genre d’œuvre pour instrument à clavier (orgue, clavecin, piano) a pour but de montrer la virtuosité de l’interprète et les qualités de l’instrument.

 

La Toccata et fugue en ré mineur a été utilisée dans de nombreuses œuvres cinématographiques, comme Fantasia, Aviator ou encore The Three Of Life. C’est également le générique de la série Il était une fois… l’Homme. Ce morceau apparaît dans de nombreux jeux vidéo : si vous êtes fan du Joueur du Grenier, vous reconnaîtrez forcément la musique de Dark Castle.

 

Ludwig van Beethoven : Symphonie n°5 en ut mineur, op. 67, dite « Symphonie du Destin »

 

Beethoven est considéré comme un des plus grands compositeurs de notre histoire. Beaucoup de ses œuvres sont extrêmement célèbres et ont été réutilisées au cinéma. Mais les premières notes de la Symphonie n°5 constituent probablement le thème le plus populaire. En effet, son premier mouvement, le plus célèbre, est considéré comme l’une des œuvres les plus intenses de l’histoire de la musique classique. Cette symphonie a été achevée en 1808.

 

La Symphonie n°5 fait partie de la bande originale du film Le jour le plus long.

 

Frédéric Chopin : Marche funèbre

 

La Marche funèbre de Chopin n’est pas une œuvre en tant que telle, mais correspond en réalité au troisième mouvement de la Sonate pour piano n°2 en si bémol majeur, op. 35, composée en 1839. Pour celle-ci, Chopin s’est fortement inspiré de deux sonates pour piano de Beethoven, la n°12 et la n°35. La Marche funèbre est un morceau simple, mais à l’ambiance sombre et pesante.

 

Elle a été utilisée lors de nombreux enterrements de personnalités célèbres, notamment Kennedy, Staline et Chopin lui-même.

 

Edvard Grieg : Dans l’antre du roi de la montagne

 

Dans l’antre du roi de la montagne (I Dovregubbens hall en norvégien) est l’air le plus connu du compositeur norvégien Edvard Grieg. Cette œuvre est un extrait de la musique de scène de la pièce de théâtre Peer Gynt, datant de 1874. Dans l’antre du roi de la montagne accompagne le moment où le héros, Peer Gynt, est en danger après avoir séduit la fille du roi de la montagne et est contraint de fuir.

 

Cette musique fait partie des œuvres les plus reprises par d’autres artistes, tous genres confondus. On la retrouve également dans des publicités, des jeux vidéo et des films. Parmi ces derniers, on peut citer M le mauditScoop ou encore The Social Network. Le nom d’un des albums les plus cultes du rock, In the Court of the Crimson King de King Crimson, est un clin d’œil au morceau de Grieg : en anglais, il a en effet été traduit par « In the Hall of the Mountain King ».

 

Georg Friedrich Haendel : Sarabande

 

Haendel est un des compositeurs baroques les plus connus. Au XVIIIe siècle, il était courant d’écrire des « suites », c’est-à-dire un ensemble de pièces destinées à la danse. On y trouvait notamment des gigues, des menuets et des sarabandes, une danse lente. La plus célèbre, qu’on appelle couramment « la Sarabande de Haendel », appartient à la Suite pour clavecin n°4 en ré mineur, HVW 437.

 

Ce morceau a été popularisé dans une version orchestrale par Stanley Kubrick dans son film Barry Lyndon. Elle apparaît également dans la bande originale de Nausicaä de la vallée du vent de Hayao Miyazaki.

 

Wolfgang Amadeus Mozart : Marche turque (Rondo alla Turca)

 

On ne présente plus le compositeur le plus célèbre de toute l’histoire de la musique classique ! La liste de ses œuvres est très longue, mais parmi les plus connues, la Marche turque figure en bonne place. Il s’agit du 3e et dernier mouvement de la Sonate pour piano n°11 en la majeur, K .331. Cette pièce s’appelle en réalité « Rondo alla Turca » et s’inspire de la musique turque de l’époque, à savoir le XVIIIe siècle.

 

Je suis certain que vous l’avez déjà entendue comme sonnerie de téléphone ou musique de plateforme téléphonique, n’est-ce pas ? Elle fait également partie de la bande originale du film The Truman Show.

 

Gioachino Rossini : Guillaume Tell (ouverture)

 

Je n’avais pas encore cité de compositeur italien, c’est désormais chose faite ! Guillaume Tell est un opéra de Rossini composé en 1829. Cette œuvre est très rarement jouée en entier, car elle dure près de six heures ! Seule son ouverture est devenue célèbre et est fréquemment interprétée. Elle est composée de quatre parties. C’est la dernière, l’Allegro vivace, qui est la plus connue ; elle symbolise la révolte des Suisses contre les Autrichiens.

 

L’Allegro vivace a souvent été utilisé dans des publicités, des cartoons et dans des films comme Orange mécanique.

 

Johann Strauss II : Le Beau Danube bleu

 

Au XIXe siècle, la valse était une danse très à la mode et de nombreux compositeurs de l’époque en ont composé. Mais la plus célèbre d’entre elles est assurément Le Beau Danube bleu (An der schönen blauen Donau), op. 314, de l’autrichien Johann Strauss fils. Il s’agit d’une valse viennoise, c’est-à-dire écrite avec un tempo rapide.

 

Pour l’anecdote, cette valse est diffusée à chaque embarquement et débarquement des vols de la compagnie Austrian Airlines.
Elle a été popularisée au cinéma par 2001, Odyssée de l’espace et a souvent été utilisée lors de scènes en apesanteur comme clin d’œil au film de Kubrick.

 

Richard Strauss : Ainsi parlait Zarathoustra

 

Ce nom ne vous dit sûrement rien, mais si je vous dis « 2001, l’Odyssée de l’espace », vous devriez voir un peu mieux de quoi il est question…

 

Ainsi parlait Zarathoustra (Also sprach Zarathoustra en allemand), op. 30, est un poème symphonique de Richard Strauss, composé en 1896. L’œuvre s’inspire du poème éponyme du philosophe Friedrich Nietzsche. L’ouverture du poème évoque le lever du soleil, magnifiquement adapté à la première scène du film de Stanley Kubrick.

 

Richard Wagner : La chevauchée des Walkyries

 

Wagner est un compositeur allemand, célèbre pour ses opéras grandiloquents. La chevauchée des Walkyries est sûrement un de ses morceaux les plus populaires. Il s’agit du prélude de l’acte III de l’opéra La Walkyrie (Die Walküre en allemand), deuxième partie de L’Anneau du Nibelung (Der Ring des Nibelungen), un cycle de quatre opéras consacré aux mythologies nordique et germanique. Wagner a composé cet opéra entre 1854 et 1856.

 

Cet air a été utilisé à de nombreuses reprises dans le cinéma, notamment dans Apocalypse Now et Mon nom est personne. Si vous êtes fan de Star Wars, vous avez également dû entendre une forte ressemblance avec la bande originale. En effet, John Williams s’est inspiré des opéras de Wagner pour composer les thèmes de la saga !

 

C’est sur ce dernier morceau que s’achève cette sélection d’œuvres classiques populaires.
Connaissiez-vous ces morceaux ? Saviez-vous qui en étaient les auteurs ? Laissez vos impressions dans les commentaires !

 

Sources

mceclip0_8597519 é


25/04/2020
0 Poster un commentaire

Ces blogs de Musique pourraient vous intéresser